Voiture électrique en 2013, un investissement rentable et économique ?

1       Contexte du marché de la voiture électrique

La technologie de la voiture électrique émerge et reste le secteur en voie de développement de la filière automobile car source de croissance et répondant à l’actuel contexte environnemental. Les ventes de véhicules électriques augmentent sur un marché automobile en baisse. La voiture électrique serait-elle enfin adoptée par les français ? Restons prudents, en valeur absolue, le nombre de véhicules électriques vendus au mois de mars 2013 par exemple est de 1 000 unités, ce qui reste confidentiel d’autant que les arguments pour contrecarrer la voiture électrique ont la vie dure.

2       Véhicule électrique : tordre le cou aux idées reçues

fiscalite-automobile-electrique

L’électrique véhicule des idées fortes qui freinent son expansion. Les freins à l’acquisition se font en comparant le coût et l’utilisation par rapport au véhicule thermique, équipés d’une motorisation essence ou diesel.  Les idées communément avancées pour le véhicule électrique sont les suivantes :

  1. C’est trop cher !
  2. La recharge prend du temps.
  3. C’est compliqué entre recharge et location de batterie.
  4. Il existe des surplus de coût liés aux batteries de recharge.
  5. L’assurance est plus cher…

En effet même si les constructeurs incitent, les véhicules électriques ont ceci de commun qu’une simple prise électrique suffit pour les recharger. Enfin presque tous car la nouvelle venue de chez Renault ne peut pas se connecter sur une simple prise. Elle nécessite un boitier de recharge communément appelé « Wall-Box ». Cette prise non standard va entraîner quelques bouleversements au niveau des bornes de voirie mais renforce les nécessaires besoins de sécurité au sein des copropriétés.

3       La voiture électrique, une bonne affaire ?

Reprenons ces arguments au regard des derniers modèles électriques proposés par les constructeurs. L’argument du coût est incontournable et est la préoccupation principale des utilisateurs, particuliers ou entreprise pour leur flotte automobile.

3.1     2013 : le coût de la voiture électrique = au coût du thermique.

Force est de constater que la fiscalité automobile abonde dans le sens de l’électrique et grâce au dispositif du bonus écologique et à sa revalorisation en 2012. La voiture électrique n’est pas plus chère et est au même prix que la voiture thermique à modèle équivalent. Le bonus écologique sur les véhicules neufs s’élève jusqu’à  7 000 euros !

Prenons l’exemple de l’un des derniers modèles de véhicules électriques :

La Zoé électrique de chez Renault, 88 ch coûte environ de 13 700 euros (on a retiré le montant du bonus de 7 000 euros). Ce coût est inférieur à son équivalente thermique comme la dernière génération de la Clio, la Renault Clio IV TCe 90 dont le prix du véhicule s’élève à 16 700 €.

Nous retrouvons le même résultat pour les véhicules utilitaires comme par exemple la Renault KANGOO Z.E. et la Renault KANGOO Diesel.

Au coût de l’achat il s’agit de rajouter le coût de la recharge électrique : la batterie ou la borne de recharge et sa location. Ce système de location ou de location-vente des batteries est estimé à 79 euros par mois de location de batteries, 750€ pour l’installation de la borne de recharge.

Conclusion : des coûts d’achat des voitures électriques équivalents aux véhicules thermiques.

3.2     Voiture électrique : un coût d’usage inférieur !

Les véhicules électriques présentent des avantages en termes de coûts périphériques par rapport à des modèles thermiques équivalents. Il est admis par exemple que le coût d’entretien de la voiture électrique est inférieur de 30 à 40 % par rapport à ses homologues à moteur à essence.

  1. La voiture électrique est peu gourmande en énergie. En parcourant 100 kms, le coût de l’électricité est jusqu’à 7 fois moins élevé que le coût du diesel ou de l’essence : pour 100 kms parcourus : environ 2 euros en voiture électrique (selon les périodes creuses ou pas), environ 6 euros en voiture diesel consommant 4 litres/100 km.
  2. L’argent économisé sur les coûts d’entretien et de maintenance. L’entretien concerne uniquement la vérification des batteries ! Pas de vidange à effectuer, pas de filtres à changer, pas d’usure des plaquettes de frein…quelle économie de temps et d’argent.
  3. Les coûts d’assurance : tout est question d’offre et de négociation comme pour les véhicules. Les assureurs ne taxent pas les véhicules électriques ! Renseignez et comparez les offres.
  4. Incitations fiscales. Pour les particuliers et les entreprises : une exonération partielle ou totale de taxes inhérentes à l’acquisition de véhicules et liées à au certificat d’immatriculation (ex carte grise) comme la taxe régionale pour tous les utilisateurs. Pour les entreprises la fiscalité permet une exonération de la T.V.S. (Taxe sur les Véhicules de Société).
  5. Une dépréciation moindre du véhicule électrique versus le modèle thermique. La batterie s’altère peu. Donc à la revente, votre automobile électrique vaudra plus que son équivalent moteur thermique.

Conclusion : les coûts secondaires  c’est-à-dire les coûts d’utilisation, d’entretien d’une voiture électrique sont donc équivalent voire inférieur par rapport à une voiture thermique, essence ou diesel. Le plus de l’électrique : moins de dépréciation à la revente donc gain à la revente à compter dans votre budget prévisionnel !

3.3     La voiture électrique : selon votre usage ?

Coût d’achat et coût d’usage inférieur à la voiture essence ou diesel, le palmarès de la voiture électrique est évident : moins chère à l’achat grâce à des incitations fiscales, un coût d’entretien moindre et des économies conséquentes en termes d’énergie.

Si la voiture électrique est très compétitive en termes de coût elle a certains inconvénients par rapport aux modèles thermiques : elle n’offre pas une mobilité extensible ! En effet elle s’adresse plus aux utilisateurs citadins ou pour un usage restreint. Son autonomie maximale est de 150 kms. La fréquence des recharges empêche les trajets au-delà d’un certain nombre de kms.

L’intérêt de la voiture électrique est clair et est réservé à une utilisation citadine u pour des trajets courts.

4       La voiture électrique : des économies et une nouvelle façon de se déplacer ?

Changement de perspective : la voiture électrique devient rentable à l’achat et à l’usage ! Reste à effectuer le changement de mentalité pour appréhender une nouvelle façon de se déplacer et de vivre. Gageons que les la hausse des taxes du diesel pour s’aligner à celles de l’essence va encore accentuer cette tendance verte.

D’autres perspectives s’ouvrent : avec de développement le prix des batteries va baisser par l’effet des économies d’échelle.

Les mutations de mode de vies vont aussi favoriser l’essor de borne de recharge commune dans les copropriétés par exemple.

L’électrique reste un axe de développement inhérent aux enjeux économiques et environnementaux auxquelles nous devons faire face.

Fiscalité automobile vous informe sur les façons de financer un véhicule un véhicule électrique pour entreprises, qu’il soit en Crédit, en location longue durée ou en location avec option d’achat.

 

Commentaire Rapide :

Pour être sur de recevoir tous nos emails, nous vous conseillons d'ajouter no-reply@fiscalite-automobile.fr à votre carnet d'adresses.

 

*obligatoire

Code antispam math.
Merci de bien vouloir compléter :72 − 63 =

CNIL : Respect de la vie privée
Les informations qui vous concernent sont destinées à WEB SOCIETE - Fiscalité Automobile - et à ses partenaires pouvant traiter votre demande. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous à Web Société - Fiscalité Automobile - 2295 ROUTE D EPUYRICARD - 13540 AIX EN PROVENCE - France.

-----------------------------------

  • Bollore-Bluesummer-PSA-citroen-4

La Bluesummer, 1er cabriolet 100% électrique de Bolloré.

La nouvelle voiture électrique cabriolet de Bolloré la Bluesummer.
  • Véhicules électrique pour flottes

La voiture électrique version flottes d’entreprises

La voiture électrique et les gestionnaires de flottes d’entreprises
  • bluecar

Quel avenir pour l’automobile électrique ?

Oû en est le marché du véhicule électrique ?
  • Borne pour véhicules électriques

Le véhicule électrique en France

Ségolène Royal, ministre de l’environnement dévoile un nouveau Plan de Transition Energétique

La Voiture Electrique et la Loi

Est ce que la nouvelle loi sur les véhicules électrique va favoriser son déploiement ?