Infiniti, la marque de luxe de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, se retire du marché ouest-européen. L’annonce de son retrait de l’Europe de l’Ouest est officielle et sera effective en 2020. L’objectif de la marque est de se recentrer sur les marchés porteurs, comme les Etats-Unis et la Chine

Chiffres clés pour gagner ailleurs

InfinitiDepuis 2008, Infiniti vendait en Europe entre 2.000 et 5.000 voitures par an. Le pic à quelques 13.000 unités en 2016 et 2017, grâce au lancement des Q30 et QX30. Cela n’a pas enrayer la dégringolade à quelques 6.000 immatriculations en 2018. La part de marché de la marque nipponne n’a jamais dépassé… 0,1%

Pour comparaison, en Chine, Infiniti tourne à quelques 26.000 unités par an depuis 2016.

En conclusion, Infiniti quitte le continent européen soit les marchés français, allemand, italien, belge et suisse.

Le plan de restructuration n’aura aucune incidence sur la poursuite des opérations d’Infiniti en Europe de l’Est, au Moyen-Orient, en Asie et en Océanie. L’offensive de la marque nippone se focalisera des marchés SUV beaucoup plus dynamiques comme les Etats-Unis et l’Asie,

Stratégie commerciale : sortie de route

Force est de constater que la commercialisation de la marque premium, Infiniti en Europe occidentale est un flop. Elle n’aura donc duré qu’une dizaine d’années.

La stratégie commerciale de la marque est remise en cause. Elle a mise en place un réseau très restreint de concessionnaires haut de gamme pour ignorer ceux en place ou les importateurs Nissan, maison mère d’Infiniti.

Infiniti : stop

La cessation des activités industrielles en Europe implique l’arrêt de la production de la production des cross-overs haut de gamme.

Q30 et de la QX30 sur le site de fabrication de Sunderland au Royaume-Uni (1/3 de la production automobile du pays). Les nouveaux modèles compacts en partenariat avec Daimler, basés sur les Mercedes Classe A et GLA n’ont pas réussi à séduire la clientèle européenne.

La marque annonce aussi un coup de frein sur toutes les activités de services comme le retail ou l’après-vente. Infiniti assure :

« Infiniti travaillera avec ses concessionnaires pour conclure des fins de contrats de concession, en apportant le soutien et les services nécessaires pour assurer une transition en douceur ».

Electrification de la gamme, renforcement aux Etats-Unis et départ de l’Europe…

Effet Brexit ou premiers effets de la nouvelle gouvernance de Nissan ?

Dans un communiqué, Infiniti explique son plan d’action : « l’année 2021 verra Infiniti électrifier son portefeuille, cesser d’offrir du diesel et concentrer ses ressources sur ses principales opportunités. La société mettra davantage l’accent sur sa gamme de SUV en Amérique du Nord, introduira cinq nouveaux véhicules en Chine au cours des cinq prochaines années, travaillera à l’amélioration de la qualité des ventes et de la valeur résiduelle, et réalisera davantage de synergies avec Nissan Motor Company. Tout ceci fait partie de la vision d’Infiniti aspirant à devenir l’une des marques leader du segment premium ».

Pour les futurs acheteurs de véhicules électriques, nous vous rappelons que Fiscalité automobile propose de vous calculer le réel cout fiscal et comptable de votre voiture. Grâce à Fiscauto, vous pourrez comparer le coût entre un véhicule hybride et thermique.