Comparaison d’un véhicule thermique VS un véhicule électrique achetés par une société.

Nombreux sont les chefs d’entreprises qui souhaitent comparer le coût réel d’un véhicule thermique par rapport à un véhicule électrique.  Bien que le prix d’achat soit important, les différents impacts fiscaux et comptables ne doivent pas être négligés ! Qui sera le moins cher ?

Fiscalité automobile a souhaité réaliser le vrai calcul du réel coût d’achat d’un véhicule de tourisme acheté par une entreprise. Pour cela, nous avons fait faire le calcul par le simulateur de notre partenaire fiscauto. Comme vous les constaterez, le calcul tient compte de tous les paramètres.

Valeurs de la comparaison

Afin d’effectuer le comparatif, nous prenons une entreprise dont les valeurs sont les suivantes :

Il s’agit d’une société imposée à l’IS et dont le dirigeant est un TNS avec un taux d’IR de 30%. De plus, l’entreprise amortit sur 4 ans et conserve le véhicule 4 ans. Enfin la revente se fait sur une base de 38% du prix de vente.

Concernant les véhicules à comparer :

  • CLIO Intens au prix de 18 650 € pour la voiture thermique
  • ZOE Intens au prix de 25 700 € avec la location de la batterie : 119 € par mois pour la voiture électrique

Il faut également noter que le kilométrage annuel choisi est de 13 000 kms par an dont 3 000 kms à titre personnel. Aussi le montant de l’assurance s’élève à 600 € dans les deux cas et l’entretien est estimé à 300 € pour la thermique et 150 € pour l’électrique.

Comparons les différents coûts d’un crédit pour société et d’une LOA avec utilisation sur 48 mois

Résultats de la comparaison

Ci après un un tableau qui reprend toutes les valeurs.

Comparatif thermique électrique

Table des matières

1 : Plafond d’amortissement du thermique : 18 300 € et de l’électrique : 25 700 €

2 : Sans apport avec une VR à 0,01% du TTC

3 : Nous avons pris la formule à 119 € / mois qui permet un kilométrage illimité raisonnable

4 : Intérêts sur un crédit sans apport 48 mois au taux de 3,90 %

5 : Essence au prix de 1,40 €/litre et consommation de 5l/100 en tenant compte chaque année de la récupération de la TVA (10% la 1ère année jusqu’à 80% la dernière)

6 : Electrique au prix de 0,0843 € le Kwh (Prix entreprise) et consommation de 8 Kwh pour 100 kms

7 : Entretien thermique : 300 € et électrique : 150 €

8 : Assurance : 600 € chacune

9 : Bonus / Malus neutre pour le thermique et Bonus de 6 000 € pour l’électrique

10 : L’électrique est exonéré de la taxe sur les véhicules de sociétés

11 : Montant de l’avantage en nature par le taux patronal

* A noter que le montant de l’avantage en nature dépend du mode d’acquisition du véhicule et de la part du kilométrage personnel dans le kilométrage global.

12 : La Valeur Nette Comptable est à zéro car véhicule complètement amorti.

13 : La VR est de 0,01% du TTC arrondie au chiffre supérieur

14 : Revente sur la base de 38 % du prix d’achat TTC

15 : Amortissement fiscal retenu plus toutes les charges hors TVS multiplié par le taux d’IS (33,33% la 1ère année et 28% les suivantes)

16 : Avantage en nature multiplié par le taux d’IR du dirigeant

17 : Le coût global est à l’avantage de l’électrique

Analyse de la comparaison entre véhicule thermique VS un véhicule électrique

Bien qu’on s’en doutait, sur un plan financier le véhicule électrique est clairement plus intéressant.

On constate en électrique :

  • Pas d’impact fiscal

En effet, la TVS n’existe pas en électrique et un bonus écologique de 6 000 € est une aide à l’achat

  • Coût kilométrique inférieur

En fonction du kilométrage global, l’électrique revient à 0,34 le kilomètre contre 0,38 pour le thermique

  • Coût d’acquisition inférieur de 10%

La différence est sensible compte tenu des faibles montants en jeu puisque nous avons 1 990 € d’écart

  • Pas d’émission de CO2

C’est bon pour la Planète car aucune émission de CO2 contre 114 g pour le thermique

  • Peu d’entretien

Là encore, une source d’économie de plus de 600 €

  • Economie sensible sur l’énergie

Elle est même très sensible à plus de 3 200 € sur l’utilisation qui prouve bien que nos habitudes d’achat de véhicule doivent changer.

Tous les constructeurs investissent dans l’électrique, cette énergie d’avenir. Les ventes décolleront certainement quand l’autonomie des batteries sera au rendez vous technologique.

Le marché de la voiture neuve en 2016 s’est bien porté puisqu’il a terminé sur une progression de 5,1% par rapport à l’année précédente en dépassant les 2 millions d’unités.

Concernant l’électrique, les ventes ont progressé de 26,4% par rapport à l’année 2015. Cet engouement ne se voit pas encore dans la part de marché qui stagne aux alentours des 1% (1,08% exactement).

En 2016, plus de 21 000 véhicules électriques ont trouvé preneurs. A fin août 2017, la progression de l’électrique continue à 13,65%.

En conclusion l’un des leviers pour convaincre les entreprises, ne serait pas le cout réel ? Jusqu’à ce jour personne n’a réellement calculé et comparé le coût réel de chaque motorisation ! Avec Fiscauto c’est enfin possible !

  • Euro-fiscalite-voiture

Le crédit ballon

Ce qu'il faut savoir sur le credit ballon
  • Ministère de l'Ecologie du développement Durable

Malus automobile 2018

Malus automobile 2018 les changements.
  • CGI Finance

CGI Finance lance la Garantie Vidange +

L'établissement financier CGI Finance lance Garantie Vidange+
  • Simuler un credit

Comparaison entre un véhicule thermique et électrique.

Plus cher à l'achat, le véhicule électrique est moins cher au final !
  • Taxe véhicule de société

Taxe véhicules de sociétés 2018

ce qui change pour la taxe véhicules de sociétés 2018